Spielplan fr Top-Meldung fr

Enfin retourner au Théâtre « en bonne compagnie » !

Le Théâtre National de la Sarre attend avec impatience la prochaine saison 2021/2022 : quand la pandémie permettra-t-elle enfin le retour à une vie théâtrale « normale » ? Quand pourrons-nous espérer que les salles de spectacle soient à nouveau remplies à pleine capacité ? Quand pourrons-nous enfin reprendre les répétitions dans des conditions normales ? Mais une chose est d'ores et déjà claire : le public peut se réjouir d'une magnifique saison 2021/2022, qui sera délibérément placée sous le signe de la thématique « En bonne compagnie ! ». De septembre 2021 à début juillet 2022, un total de 26 nouvelles productions et onze reprises seront présentées sur les scènes du Théâtre, de l’Alte Feuerwache et de la sparte4. Dix premières mondiales et trois premières allemandes attendent le public. Ainsi que deux festivals : le Festival Primeurs et le Festival de Danse de Sarre (du vendredi 11 mars au samedi 19 mars 2022). Il y a trois anniversaires à célébrer : l'Alte Feuerwache, qui existe depuis 125 ans, sert de salle de spectacle au Théâtre National depuis 40 ans ! Le Festival Primeurs (du mercredi 17 au samedi 20 novembre 2021) et la sparte4 auront 15 ans !

Dans l'état actuel des choses, le Théâtre National de la Sarre prévoit de maintenir la réduction du nombre de places et les autres mesures de sécurité et d'hygiène jusqu'à la fin du mois de décembre 2021. « Toutefois, nous pouvons réagir avec souplesse et rapidement à l’évolution des événements », déclare l’administrateur général Bodo Busse et ajoute : « Pour le début de la saison à venir, nous espérons que la pandémie se sera enfin apaisée et que nous pourrons revenir à un fonctionnement « normal » du théâtre. »  Bodo Busse est heureux de pouvoir enfin proposer à nouveau au public un programme chargé dans toutes les salles. Pour le professeur Matthias Almstedt, directeur commercial du Théâtre National de la Sarre, la nouvelle saison marque le début d'un nouvel espoir : « Pouvoir enfin revivre le théâtre en direct et en bonne compagnie ! Nous sommes tous impatients d'y être, comme jamais auparavant ! » Un souhait s'est déjà réalisé pour la direction du théâtre : les abonnements spéciaux de l'automne se vendent comme des petits pains. Ils ont été élaborés spécialement pour la première moitié de la saison, afin que le théâtre puisse proposer des abonnements en ces temps de règles sanitaires strictes et de réduction des places. Ils comprennent trois représentations chacun. Matthias Almstedt explique : « Nous avons déjà vendu 1800 abonnements et nous essayons constamment d'élargir l'offre. Nous sommes optimistes et pensons que nous pourrons enfin proposer à nos abonnés leur abonnement habituel avec leur siège d'abonné à partir de janvier 2022. Nous sommes très reconnaissants d'avoir un tel soutien de notre public ! » 

Pour la première fois, le nouveau programme de concert de l'Orchestre National de la Sarre sera présenté en même temps que la programmation : avec plus de 40 dates de concerts en Sarre, le calendrier de l'orchestre est plein à craquer, sans compter les invitations à Ettelbruck, au Luxembourg et à Paris.

THÉÂTRE

Le théâtre propose un vaste programme (deux premières allemandes, six premières mondiales, cinq nouvelles productions et sept reprises) à son public dans toutes les salles.

La directrice du théâtre, Bettina Bruinier, se réjouit des « superbes perspectives thématiques et scéniques et, bien sûr, des douces soirées d'été » qu’offre la production en plein air « Jedermann. Bliesgau ». « Enfin, nous pouvons réaliser ce projet dans l'année à venir ! » La première mondiale (samedi 4 juin 2022, 20 h) constituera le troisième volet de la saga sarroise, un théâtre mondial carnavalesque ayant pour toile de fond le paysage du Parc européen Reinheim.

Et « Der große Gatsby » (samedi 9 avril 2022, 19 h 30, Théâtre National) pourra enfin faire la fête après un an et demi de pause dans les répétitions et l'interdiction des célébrations. « La nature explosive de la question n'a pas changé : l'amour et le bonheur peuvent-ils être achetés ? Peut-on simplement faire la fête en ignorant le fossé social ? Quand la rupture devient-elle une fissure majeure ? Un conte de fées puissant, critique du capitalisme, qui, dans la version de Rebekka Kricheldorf, n'a fait que gagner en esprit, en poésie et en impact », souligne Bettina Bruinier.

Enfin, pour Noël, « Donkey der Schotte und das Pferd, das sich Rosi nannte » (dimanche 14 novembre 2021, 11 h, Théâtre National) embarqueront également dans leur aventure avec leur imaginatif  M. Chevalier et leur écuyer au grand cœur Sancha Pancic.

Pour le dramaturge en chef Horst Busch, qui dirige la section théâtre avec Bettina Bruinier, un théâtre sans public n'est pas un théâtre ! Il est d’avis que le public sera particulièrement enthousiasmé par les nombreuses créations et représentations au Théâtre National, à l'Alte Feuerwache et à la sparte4. Par exemple, dit-il, la première allemande de la pièce « Gabriel » (samedi 11 septembre 2021, 19h30, Alte Feuerwache) de George Sand est une véritable découverte théâtrale qui, 180 ans après, s’inscrit dans l'histoire du théâtre allemand. Et la première mondiale de « Verfahren » (samedi 2 avril 2022, 19h30, Alte Feuerwache) de l'auteure renommée Katrin Röggla, en coproduction avec le Theater Rampe de Stuttgart, promet un spectacle politique à l'épreuve du temps dans sa réflexion ludique sur le procès de la NSU.

Horst Busch : « Fondamentalement, je crois en la fascination des grandes œuvres théâtrales aussi bien que des pièces d'ensemble ». Ainsi, le nouveau programme du théâtre comprend « Der Besuch der alten Dame » de Friedrich Dürrenmatt (dimanche 19 septembre 2021, 18 h, Théâtre National) et la comédie « Schöne Bescherungen » d'Alan Ayckbourn (samedi 15 janvier 2022, 19 h 30, Théâtre National). « Vivre et réfléchir sur la société d'une manière divertissante et en bonne compagnie, voilà ce qui fascine dans le théâtre ! ».

SPARTE4 ET ENSEMBLE4

La sparte4 fête son 15ème anniversaire lors de la saison à venir. Thorsten Köhler (qui codirige sparte4 avec Luca Pauer) déclare à propos du programme anniversaire : « Nous nous réjouissons de pouvoir également présenter des projets prestigieux que nous appelons de nos vœux depuis longtemps ! » Tout d'abord, il y a la première de « Augen ohne Gesicht » (samedi 18 septembre 2021, 20 h), d'après le film du même nom de Georges Franju, qui dans son abstrusité est l'un des coups de cœur absolus du directeur artistique, et pour l'adaptation duquel on a pu engager le jeune dramaturge Wilke Weermann. Il a récemment été nominé pour le prix d'auteur au Stückemarkt de Heidelberg, et ses œuvres précédentes l'ont conduit dans des théâtres aussi renommés que le Deutsches Theater Berlin et le Schauspielhaus Wien.

Le directeur de la sparte4 est heureux qu'un autre jeune auteur ait accepté d’offrir à la plus petite salle du Théâtre National de la Sarre la première de l’une de ses pièces : Björn SC Deigner, un dramaturge à suivre et sa pièce « Spieler und Tod » (vendredi 12 novembre 2021, 20 h). Une expérience très spéciale marquera la première collaboration avec le Ballet National de la Sarre en utilisant des textes et des monologues de la lauréate du prix Nobel de littérature 2015 : le livre de Svetlana Alexievich « Tchernobyl - Eine Chronik der Zukunft ». « Nous avons donné à la pièce le titre de « Tchernobyl. Stimmen » (vendredi 3 juin 2022, 20 h). Une soirée au cours de laquelle la tristesse des histoires des personnes directement touchées par la catastrophe du réacteur sera absorbée par la danse, le mouvement, par l'affirmation de la vie », explique Thorsten Köhler.

Luca Pauer souligne que le programme 2021/2022 de la sparte4 traite d'une nouvelle réalité : les espaces numériques, les rêves et les possibilités. Ainsi, avec la production « Kuckuckskinder » (vendredi 21 janvier 2022, sparte4), mise en scène par Matthias Pick, l'ensemble4 présentera une première mondiale de son cru de manière grandiose et purement numérique, tout en travaillant sur un matériau qui lui colle à la peau. Avec l'ensemble4, le Théâtre National de la Sarre crée une proximité particulière avec le public, il donne aux citoyens la possibilité de monter eux-mêmes sur scène et de vivre le théâtre dans sa forme la plus pure. Luca Pauer est responsable des projets de l'ensemble4 et est déjà très enthousiaste quant aux différentes productions, dont l'une se déroulera au Théâtre National : « Der Besuch der alten Dame ». « Le chœur des citoyens dans la pièce de Friedrich Dürrenmatt promet aux Sarrois engagés, qui représenteront la communauté urbaine dans la comédie tragique, la grande scène », promet-elle.

« Sweet Fifteen » : la sparte4 fête ses quinze ans au cours de la saison à venir. C'est pourquoi les actuels dirigeants de la sparte4, Thorsten Köhler et Luca Pauer, souhaitent célébrer cet anniversaire particulier avec le fondateur de la sparte4, Christoph Diehm. Pendant trois jours (du jeudi 6 janvier au samedi 8 janvier 2022), Diehm reprendra la direction artistique ! Surprise !

DANSE

Le Ballet National de la Sarre présente aux amateurs de danse un éventail chorégraphique exceptionnellement large au cours de la saison à venir. « Il y en a pour tous les goûts », souligne le directeur de la danse Stijn Celis, en commençant par sa production du grand classique de Noël « Casse-Noisette » (samedi 30 octobre 2021, 19 h 30, Théâtre National) et en poursuivant avec la reprise du « Voyage d’hiver » (jeudi 2 décembre 2021, 19 h 30, Alte Feuerwache) et la soirée « Future World » (samedi 12 février 2022, 19 h 30, Théâtre National) et le Festival de danse de Sarre.

Stijn Celis s’exprime en ces termes au sujet du « Casse-Noisette » : « L'histoire féerique de Marie et du Casse-Noisette a enthousiasmé des générations d'amateurs de ballet depuis sa création à Saint-Pétersbourg en 1892. À présent, cher public, montez dans un lustre de cristal volant avec le Ballet National de la Sarre à Sarrebruck et voyagez avec nous vers le palais de confiture pour assister à un mariage des plus fabuleux. » Le Festival de danse de Sarre s'ouvrira le vendredi 11 mars 2022, à 19 h 30, au Théâtre National, avec la soirée de ballet inter-théâtre « 4x4 ». Les quatre chorégraphes Stijn Celis, Iván Pérez, Simone Sandroni et Roberto Scafati présenteront avec leurs compagnies issues de quatre villes (Sarrebruck, Trèves, Heidelberg, Bielefeld) et les célèbres concertos d'Antonio Vivaldi « Les Quatre Saisons » un mélange qui promet un plaisir quadruple !

Pour le Festival de danse de Sarre, qui a lieu tous les deux ans (du 11 au 19 mars 2022), le directeur de la danse Stijn Celis et le manager de la compagnie Klaus Kieser font venir en Sarre des pièces sensationnelles de la scène internationale de la danse. Une semaine de danse non-stop ! Les créations de deux chorégraphes en herbe feront également partie du programme du Ballet National de la Sarre la saison prochaine : Moritz Ostruschnjak et Marioenrico D'Angelo montrent dans leur soirée intitulée « Départs » (première : samedi 14 mai 2022, 19h30, Alte Feuerwache) que ce terme est à double sens. À savoir opportunité et danger à la fois : un premier pas dans un monde inconnu ou un mouvement au mauvais moment.

OPÉRA

Du baroque chatoyant à la sonorité exubérante du répertoire romantique tardif, le programme d’opéra de la nouvelle saison a tout pour faire battre plus fort le cœur des amateurs d'opéra : le programme va d' « Alcina » de Haendel (samedi 4 décembre 2021, 19 h 30, Théâtre National) à « Turandot » de Puccini (samedi 5 février 2022, 19 h 30, Théâtre National) en passant par la fougueuse « Carmen » de Bizet (vendredi 17 juin 2022, 19 h 30, Théâtre National).

Outre la collaboration à succès avec des réalisateurs comme Jakob Peters-Messer ou l'équipe créative Alexandra Szemerédy et Magdolna Parditka, Bodo Busse fait également appel à de jeunes réalisateurs prometteurs tels qu’Alessandro Talevi ou Jan Eßinger. Et dès le début de la saison, des retrouvailles auront lieu avec le couple d'acteurs Andrea Wolf et Hartmut Volle (connu sous le nom de Horst Jordan, chef de la police scientifique du « Tatort » de Sarrebruck, 2006-2019) dans « Ariadne à Naxos » de Strauss (dimanche 12 septembre 2021, 18 h, Théâtre National) : « Je suis incroyablement heureux que nous ayons réussi à faire revenir dans la maison, en tant qu'invités, deux favoris absolus du public sarrebruckois », déclare Bodo Busse. Wolf et Volle se sont fiancés au Théâtre National de la Sarre dans les années 90 et ont rencontré ensemble un grand succès dans de nombreux grands rôles.

Et même si le « Ring » de Sarrebruck ne commencera pas avant l'une des prochaines saisons (le début a dû être reporté plusieurs fois en raison de la pandémie), avec « Tristan und Isolde » (dimanche 8 mai 2022, 17 h Théâtre National), un drame musical de Richard Wagner ne manquera pas au répertoire. « Pour les rôles titres, nous avons pu engager deux chanteurs exceptionnels », a déclaré Bodo Busse. « Burkhard Fritz est l'un des ténors héroïques les plus demandés au niveau international, qui se produit sur des scènes telles que les opéras nationaux de Munich, Berlin ou Hambourg et les festivals de Bayreuth et de Salzbourg. Le fait qu'il fasse ses débuts dans le rôle de Tristan chez nous montre bien que le Théâtre National de la Sarre jouit d'une très bonne réputation sur la scène lyrique. Et Aile Asszonyi, que l'on a vue récemment dans le « Ring » de Stefan Herheim au Deutsche Oper Berlin, fait ses débuts avec nous dans le rôle d'Isolde ». Avant cela, on verra la soprano estonienne dans un autre rôle : celui de « Turandot » (samedi 5 février 2022, 19 h 30, Théâtre National).

Et avec « Evita » d'Andrew Lloyd Webber (samedi 9 octobre 2021, 19 h 30, Théâtre National), c'est une comédie musicale légendaire qui débarque sur scène, avec la venue à Sarrebruck des plus grands noms du monde de la comédie musicale : le metteur en scène Gil Mehmert est responsable de la production, avec Bettina Mönch et Carina Sandhaus (Evita) et David Jakobs et Merlin Fargel (Che) en alternance dans les rôles principaux.

CONCERTS

Pour l'Orchestre National de la Sarre aussi, la nouvelle saison offre enfin de nombreuses occasions de jouer en direct pour le public : outre les opéras et les comédies musicales, plus de 40 dates de concerts sont au programme des musiciens, dont huit grands concerts symphoniques. Sébastien Rouland se réjouit déjà de l'une d'entre elles en particulier : « La Symphonie alpine de Richard Strauss dans le cadre du 8e concert symphonique (dimanche 3 juillet 2022, 11 h et lundi 4 juillet 2022, 19 h 30, Palais des Congrès) est l'un de mes temps forts personnels de la nouvelle saison concertante. C'est formidable de pouvoir enfin rejouer de la musique en présence d’un grand orchestre », s'enthousiasme le directeur général de musique, plein d'enthousiasme.

Le fait que la puissante symphonie alpine, entre toutes, soit jouée est significatif, car la saison concertante 2021/2022 se présente sur le thème de « la Nature » : « S'il y a deux choses qui nous ont portés à travers les défis de ces derniers mois, ce sont la musique et la nature », dit Rouland. « Au cours de la saison concertante à venir, nous combinerons ces deux éléments essentiels et laisserons la beauté et l'expressivité de la nature résonner en musique de diverses manières. » Tout récemment, l'Orchestre National de la Sarre a rejoint l'initiative « Orchestra du changement », dans le cadre de laquelle des musiciens de nombreux orchestres allemands s'engagent pour la protection du climat et de la nature.

Comme chaque saison, de nombreux solistes de haut niveau seront invités en 2021/2022 : Asya Fateyeva (saxophone alto), Kirill Troussov (violon), Johannes Moser (violoncelle), Simon Ghraichy (piano) ou Cristina Gómez Godoy (hautbois) se produiront avec l'Orchestre National de la Sarre au cours de la saison. Bien sûr, l'instrument de l'année 2021 ne doit pas manquer à l’appel : l'orgue. Christian Schmitt, l'un des organistes les plus demandés au niveau international et ambassadeur de l'orgue de la Sarre, interprétera le Concerto en sol mineur pour orgue, cordes et timbales de Francis Poulenc dans le cadre du 3e concert symphonique (dimanche 28 novembre 2021, 11 h et 15 h et lundi 29 novembre 2021, 19 h 30, Palais des Congrès).

Parmi les chefs d'orchestre invités tels que Myron Michailidis, Laurent Campellone et Roger Epple, un nom en particulier se distingue : José Cura. « Cura est un véritable multi-talent », déclare Sébastien Rouland. « Ce n'est pas seulement un chanteur qui a derrière lui une carrière internationale, mais il compose et dirige aussi. » Dès le 1er concert symphonique (dimanche 19 septembre 2021, 11 h et 15 h et lundi 20 septembre 2021, 19h30, Palais des congrès), le public pourra découvrir ses talents de chef d'orchestre. Outre le « Trittico Botticelliano » de Respighi, deux compositions personnelles de Cura sont au programme : La Suite orchestrale de « Montezuma et il Prete Rosso » est un hommage à la musique virtuose et chatoyante de Vivaldi, et avec le Concierto para un Resurgir, Cura emporte en Sarre le son incomparable de sa patrie argentine - et avec lui un instrument que l'on entend très rarement dans les salles de concert : la guitare (soliste : Barbora Kubíková). En outre, le ténor argentin ne manquera pas l'occasion de faire vibrer le public de Sarrebruck en tant que chanteur avec les plus beaux airs et duos de sa carrière artistique ainsi que le folklore argentin : lors du 2e concert Showcase, qui peut être vécu comme un gala d'opéra avec José Cura, le dimanche 13 février 2022, à 18 h, au Théâtre National de la Sarre.

L'Orchestre National de la Sarre est également très demandé au-delà des frontières de son pays d'origine. Après ces mois marqués par de grandes difficultés à voyager, les musiciens repartent sur les routes avec leurs instruments ! Outre un concert à Ettelbruck, au Luxembourg, au CAPE-Centre des Arts Pluriels (samedi 5 mars 2022, 20 h), l'orchestre, sous la direction de son GMD Sébastien Rouland, donnera une représentation au printemps dans l'une des meilleures salles de concert du monde : le Théâtre des Champs-Élysées à Paris (mardi 12 avril 2022, 20 h). Une date que les musiciens attendent certainement déjà avec impatience ...

 

image-12618