Concert Inspiration Ludwig van Beethoven

« Egmont » op. 84 (musique de scène), 2ème symphonie en ré majeur op. 36

[Translate to Française:]

Votre sécurité et votre santé nous tiennent à coeur. Par conséquent, les règles d'hygiène suivantes s'appliquent aux visites de nos salles de spectacles et de la billetterie :

  • Distanciation ( 1,50 m )
  • Éternuer et tousser dans le coude
  • Hygiène des mains ( désinfectant mis à disposition )
  • Masque ( seule exception : à votre place dans la salle de spectacle, vous pouvez enlever le masque ).

Ouverture des portes de toutes les salles de spectacles 30 minutes avant le début de la représentation ; aucune personne ne pourra être admise dans la salle après le début de la représentation.
Vous trouverez de plus amples informations ici.

Concert Inspiration Ludwig van Beethoven

« Egmont » op. 84 (musique de scène), 2ème symphonie en ré majeur op. 36

« Ce magnifique Egmont, qu'après l'avoir lu aussi chaleureusement que je l'ai fait, je l'ai pensé, ressenti et mis en musique à nouveau à travers vous. » C'est en ces termes que s'adresse Ludwig van Beethoven à Goethe dans sa première lettre (1811) et en 1812, les deux grands hommes se rencontrent en personne. Beethoven était fasciné par les œuvres de Goethe, il sentait qu'elles avaient un grand pouvoir sur lui tant par le contenu que par le rythme de leur langage. Il voyait sa musique comme un médiateur de la « vie spirituelle vers le sensuel ». Goethe est finalement enthousiasmé par la musique de scène de Beethoven et accepte de la décliner avec de nouveaux intermèdes de transition pour la salle de concert. Alors qu'habituellement, seule l'ouverture de la musique de scène est interprétée dans la salle de concert, pour le concert d'inspiration « Beethoven », nous avons choisi de présenter à notre public l'intégralité de la musique de scène, avec des textes de transition interprétés par l'acteur du Théâtre national Bernd Geiling et la soprano Marie Smolka, qui chantera les chants de Klärchen.

C'est dans une période de profonde dépression, peu après la rédaction du Testament de Heiligenstadt, que la 2ème symphonie de Beethoven a été composée en 1802. Ce qui est surprenant, c'est qu'une humeur joyeuse et légère y prédomine néanmoins. Un auteur l'a qualifiée d'« agressivement gaie ». Les critiques de la première ont trouvé que la « recherche de la nouveauté et de l'originalité » de Beethoven était regrettable, et aujourd'hui encore, la deuxième symphonie n'est pas appréciée à sa juste valeur. C'est peut-être parce qu'elle a été suivie de la 3ème symphonie, cette « merveille du monde ». Nous ne l'avons pas oubliée, et le 1er chef d'orchestre du Théâtre National Justus Thorau saura lui rendre justice.


Représentation

Samedi, 26. Sep 2020, 18:00

Samedi, 26. Sep 2020, 20:30

Distribution


Chef d'orchestre

Avec l'Orchestre National de la Sarre.

Avec l'Orchestre National de la Sarre.