2ème concert symphonique MONDE EN MUTATION

Chef d'orchestre Roger Epple, violon Charlie Siem, Orchestre National de la Sarre             

 

 

Modest Mussorgsky Une nuit sur le mont Chauve

Gabriel Prokofiev Concerto pour violon « 1914 »

Witold Lutoslawski Concerto pour orchestre

 

C'est peut-être le plus « russe » des compositeurs russes : Modest Mussorgsky. La plupart de ses œuvres sont restées inachevées. Sa vie elle-même était d'une certaine manière incomplète : il souffre de dépressions et meurt à l'âge de 42 ans suite à l'abus d'alcool. Son poème symphonique « Une nuit sur le mont Chauve » est sa seule véritable œuvre pour orchestre, mais là-aussi, plusieurs versions existent. L'œuvre est généralement jouée dans une orchestration de Nikolaï Rimski-Korsakov, c'est également celle-ci qui sera jouée lors de ce 2ème concert symphonique. Le thème de cette composition viscérale est un sabbat des sorcières orgiaque sur une colline à proximité de Kiev.

Musicalement, presque rien ne lie Gabriel Prokofiev, résidant à Londres, à son grand-père russe Sergej Prokofiev : il suit sa propre voie en matière de composition. Après des études de musique, Gabriel Prokofiev se tourne tout d'abord vers la musique de garage et le hiphop, avant de se rediriger vers la musique classique. Il est l'Artist in Focus de la saison 2018/2019. Il donne à son concerto pour violon, joué pour la première fois en 2014, le sous-titre « 1914 ». La pièce suit les événements de l'année 1914, de l'euphorie lors de la déclaration de la guerre jusqu'à la désolation totale de la guerre des tranchées. Le violon solo crée un lien émotionnel direct avec le public et dessine de nombreux caractères individuels, tantôt l'indifférence des généraux, tantôt l'espoir rêvé d'un soldat. Gabriel Prokofiev change de perspective comme dans un film et travaille à différents niveaux, notamment en matière de style, afin d'observer les événements de la déclaration de guerre.

Le jeune compositeur Witold Lutosławski survit à l'occupation de la deuxième guerre mondiale dans la clandestinité. Pour contribuer au renouveau culturel à la fin de la guerre, Witold Lutosławski a souhaité écrire une nouvelle composition pour la Philharmonie de Varsovie. Pendant quatre ans, entre 1950 et 1954, Lutosławski travaille à la composition de son « Concerto pour orchestre ». Il compose une œuvre unique. Même si sa composition (probablement la plus jouée) a des sonorités folkloriques, il ne s'agit en aucun cas d'une musique sage. La pièce est exceptionnelle : virtuose, exigeante, profonde et sensuelle à la fois. 

 

atelier musical pour enfants lors des concerts du dimanche

Les enfants âgés de quatre à neuf ans passionnés de musique sont invités, pendant les concerts du dimanche, à découvrir en s'amusant les instruments de l'orchestre et une œuvre du programme. Cela commence à 10h30 et pendant l'entracte, des brezels et de l'eau sont distribués. Cette offre (3 € par enfant) est uniquement valable pour les personnes munies d'un billet pour le concert.

 

 

Distribution


Dirigent