3ème concert symphonique Ce que la rareté a de particulier

Fazil Say
Danses symphoniques op. 64 (2015)

Dmitri Chostakovitch
Concerto pour violoncelle et orchestre n° 2 op. 126

Sergueï Prokofiev
Symphonie n° 4 en do majeur op. 112

« Cela correspond à mon souci et mon sentiment de réunir les gens, sans frontières, grâce à la musique, même en ce qui concerne leur mentalité. La musique a une grande force. La musique n'a pas besoin de traduction. Tout le monde la comprend […] » constate le pianiste et compositeur Fazil Say. Avec sa musique, il tente de construire des ponts, d'établir une relation entre les traditions musicales européenne et turque-orientale. Ainsi, ses danses symphoniques (créées en 2015 à Winterthur) ont de fortes influences de musique turque, qui transportent l'auditeur vers le lointain, dans des lieux et des pays mystérieux, qui sont inconnus et paraissent pourtant si familiers. Imminente et impérieuse, la musique de Say nous grise et réveille en nous l'envie de plus.

En 1966, à l'occasion de son 60ème anniversaire, Dmitri Chostakovitch s'est offert à lui-même le plus beau cadeau : son concerto pour violoncelle n°2. Le premier mouvement commence, profond et calme, un chef d'oeuvre du répertoire grave du violoncelle. Avec sa pesanteur et son intimité fragile, le morceau oscille entre grotesque et introspection et annonce l'œuvre tardive du compositeur.

Parmi les sept symphonies de Prokofiev, la quatrième est celle qui peut être considérée comme la plus délaissée de son histoire de compositeur. Mais pourquoi cela ? À l'origine, la quatrième, qui existe en deux versions, devait être une musique de ballet sour le titre « Le Fils prodigue ». Mais même dans la version remaniée, des passages dansés émergent, qui dévoilent des moments de beauté irréelle et de force saisissante grâce à la puissance du grand orchestre.

Ces œuvres sont ainsi liées par la particularité que leur confère leur rareté et leur position exposée en tant qu'outlaws en marge du répertoire. Mais comme toujours avec les déserteurs et les dissidents : souvent sous-estimés, ils exercent cependant une immense fascination !

CONSEIL : atelier musical pour enfants lors des concerts du dimanche

Les enfants âgés de quatre à neuf ans passionnés de musique sont invités, pendant les concerts du dimanche, à découvrir en s'amusant les instruments de l'orchestre et à découvrir une œuvre du programme. Cela commence à 10h30 et pendant l'entracte, des bretzels et de l'eau sont distribués. Cette offre (3 € par enfant) est uniquement valable pour les personnes munies d'une billet pour le concert.

Représentation


Palais des Congrès

Introduction 45 Min avant
Dimanche, 17. Déc 2017, 11:00 h

Lundi, 18. Déc 2017, 20:00 h

Distribution


Chef d'orchestre

Violoncelle
Orchestre National de la Sarre