4ème concert symphonique ASCENSION ET DESCENTE AUX ENFERS

Chef d'orchestre Yoel Gamzou, Orchestre National de la Sarre

 

Gustav Mahler Symphonie n°10 en fa dièse majeur (version de Yoel Gamzou 2010)

 

La symphonie n°10 de Gustav Mahler compte parmi les grands fragments, les grandes « inachevées » de l'histoire de la musique, le compositeur étant décédé avant de pouvoir la terminer. Un peu plus de deux mouvements étaient déjà orchestrés, mais les esquisses des autres mouvements étaient restées inachevées. Gustav Mahler a travaillé pour la dernière fois sur ce manuscript le 5 septembre 1910. 100 ans plus tard, jour pour jour, le chef d'orchestre et compositeur Yoel Gamzou, alors âgé d'à peine 23 ans, a présenté la « Dixième » sous forme d'une nouvelle reconstitution et a complété les versions existantes en y ajoutant sa touche personnelle, aspirant à rendre palpable les états d'âme de Mahler lors de la composition de cette symphonie. Le manuscript de Mahler est traversé de violentes décharges émotionnelles verbales. Sur les partitions du 4ème mouvement, il est écrit : « Le diable danse avec moi. Folie, saisis le maudit que je suis ! Détruis moi avant que j’oublie que j’existe, que je cesse d’être ! ». Mais malgré toute cette étendue dramatique, la symphonie nous offre pourtant des moments d'une beauté céleste mélodieuse ; le mouvement d'adage est un seul et immense chant qui semble se mouvoir par-delà la gravité.

L'orchestration de Gamzou est peut-être la version reconstituée la plus émotionnelle. Elle refléte les ascensions et descentes aux enfers psychiques de Mahler, et Gamzou a créé quelque chose qui lui est propre sur la base du matériel existant. Conscient du fait que la 10ème symphonie ne serait jamais telle que Mahler l'avait imaginé, il a osé donner vie à son message.

La première représentation de la reconstitution de Gamzou a eu lieu dans le cadre des journées culturelles juives de 2010 dans la Synagogue Rykestraße à Berlin, et a rencontré un grand succès auprès du public et des critiques. Le journal Frankfurter Allgemeine Zeitung a qualifié le morceau de « phénomène naturel symphonique riche ».

 

atelier musical pour enfants lors des concerts du dimanche

Les enfants âgés de quatre à neuf ans passionnés de musique sont invités, pendant les concerts du dimanche, à découvrir en s'amusant les instruments de l'orchestre et une œuvre du programme. Cela commence à 10h30 et pendant l'entracte, des brezels et de l'eau sont distribués. Cette offre (3 € par enfant) est uniquement valable pour les personnes munies d'un billet pour le concert.