Inspiration II CHRISTIAN JOST

Christian Jost chef d'orchestre, Sumi Hwang soprane, Orchestre National de la Sarre

 

Christian Jost « Lovers Sky Song » pour orchestre à cordes, piano et basse électrique
Christian Jost « Dichterliebe » selon Robert Schumann pour soprane

 

Le cycle de Lieder de Schumann « Dichterliebe » a été recomposé par Christian Jost à la demande du Konzerthaus Berlin et du Copenhagen Opera Festival. La composition a été représentée pour la première fois à Berlin en octobre 2017. Dans cette œuvre, le lied romantique se fond avec le langage sonore du compositeur. L'accompagnement au piano a été transformé pour un ensemble de chambre à neuf instruments. Le cycle de Schumann dure deux fois plus longtemps, à cause des passages instrumentaux ajoutés, qui relient entre elles les 16 lieder d'origine.
« Les nouvelles transitions composées, qui n'existent pas dans l'œuvre originale, dessinent une mer harmonieuse sur laquelle les lieder se posent telles des îlots », explique le compositeur. « Il est clair que la bien-aimée se trouve éloignée, folle, ensorcelée dans une autre sphère », constate Christian Jost. « Et à partir de là, l'instrumentation dans ma pièce est plus décalée, les sonorités sont plus fragiles. » Avec beaucoup de courage, il fait face à la fragilité de la vie et à l'aiguillon de la mort dans « Ich hab’ im Traum geweinet ». À l'origine, Jost voulait faire interpréter la recomposition par sa femme
Stella Doufexis. Le travail sur la composition fut ensuite imprégné de la douleur causée par sa mort en décembre 2015 et a posé des questions fondamentales sur la nature de la créativité et le rôle que joue la douleur dans la création artistique. « La violence dans cette œuvre est la douleur. Même si c'est une préoccupation toute personnelle, et au final, la situation personnelle ou la biographie du compositeur ne devrait pas être décisive pour la qualité de l'œuvre. Cependant, aucun d'entre nous ne vit dans un vide total et nous sommes tous influencés par des choses qui sont simplement extrêmement émouvantes, destructrices et complètement inconcevables. »

Représentation


Alte Feuerwache


Dimanche, 16. Fév 2020, 18:00