Voix de presse


»Die freie Regisseurin Barbara Schöne (...) hebt das Ganze auf eine metaphorische Ebene: Sie inszeniert das Geschehen als Schachspiel – ein stimmiger und visuell schöner Schachzug, der dem 300 Jahre alten, selten aufgeführten Werk neues Leben einhaucht.«

Mehr lesen ...

Saarbrücker Zeitung, 16.4.2018, Kerstin Krämer

»Zu den Highlights des Abends gehörte zweifellos Amrei Wagenführer, die die Elmira sang. Sie überzeugte musikalisch, sängerisch und darstellerisch. Auch der anfänglich stumme Atis alias Katharina Brandel schwang sich zu stimmlichen Höchstleistungen auf.«

Mehr lesen ...

OPUS, 17.4.2018, Margret Scharrer

Croesus Jeunes voix

UN TERRAIN DE JEUX IMPRESSIONNANT
Les jeunes voix : l'avenir de l'Opéra

Il n'est jamais trop tôt pour l'apprendre aux jeunes gens. Qu'est-ce qui rend heureux ? L'argent ? Non. L'amour ? Cela pourrait marcher. La connaissance de soi-même ? Bingo ! Et c'est pourquoi nous avons choisi l'Opéra « Croesus » pour notre coproduction et coopération avec l'École supérieure de musique de la Sarre.

Vous n'en avez jamais entendu parler ? Il y a deux raisons possibles à cela : premièrement, cet opéra baroque allemand, composé en 1711, est originaire du grand nord et deuxièmement, son intrigue est quelque peu compliquée. Le riche Croesus n'est pas vraiment au centre de l'intrigue, mais plutôt un drame racontant l'amour et la libération, qui dispose pourtant de quelques traits comiques. Ou connaissons-nous un autre rigolo qui chantonne des chansonnettes en bas-allemand ? Pas vraiment. De plus, l'Opéra n'était à cette époque pas aussi sacré qu'au 19ème siècle, le compositeur s'amuse avec des couples d'instruments inhabituels. Il n'y a pas deux passages de cette œuvre qui se ressemblent. C'est le terrain de jeu idéal pour les jeunes chanteurs talentueux. Il est intéressant de noter qu'au cours des dernières décennies, des tendances en matière de conception et de mise en scène musicale se rapprochant du genre de l'opéra baroque ont vu le jour. Ce n'est pas si étonnant si l'on pense que le théâtre à cette époque n'avait pas pour objectif de donner des leçons, mais de submerger intellectuellement le public par le biais de l'empathie emotionnelle. Et en offrant aux jeunes artistes un espace créatif couplé avec un accompagnement professionnel, cela nous permet à tous d'avancer.

À l'avenir, le Théâtre National de la Sarre intensifiera la coopération avec l'École supérieure de musique de la Sarre dans les domaines de la promotion et de la formation des jeunes chanteuses et chanteurs. « Croesus » marque le début du nouveau Studio d'Opéra des « Jeunes voix de la Sarre.» dans la Grande Région.

Première


Alte Feuerwache

13.04.2018

Distribution


Direction musicale
Mise en scène
Décors et costumes
Croesus/Weißer Bauer Gideon Henska/Ing-Jie Wen
Cyrus/Schwarzer Läufer Kyong-Mo Seong/Antonio Di Martino
Elmira/Weißer Bauer Selina Baas/Amrei Wagenführer
Atis/Weißer Bauer Diana Kantner/Katharina Brandel
Orsanes/Weißes Bauer Johannes Kruse/Elia Mergut
Eliates Yan Liu
Clerida/Schwarzes Pferd Olga Stern/Josefin Bölz
Solon/Schwarzer Turm Sebastian Gros/Natalie Jurk
Halimacus/Weißer Bauer Maria Eichler/Teresa Heiligenthal
Trigesta/Schwarzes Pferd Sung-Il Park/Raphael Lehnert
Elcius/Weißer Bauer Axel Paridon/Patrick Bullinger
Nerillus/Weißer Bauer Lisa Bebelaar/Anna Major
Schwarze Bauern Anna Bös, SeungA Ryu, Zirui Chen, Jakob Pohl, Loenie Volle, Alina Berger, Sarah Dahlem, Wiebke Neu
Schwarzer Turm Paul Hofmann
Orchester der Hochschule für Musik Saar