Voix de presse


»Der Kinderchor, einstudiert von Mauro Barbierato, ist musikalisch und auch spielerisch grandios. Das gesamte Geschehen wird vom Chor getragen mit großer Lust am Spiel, die Kinder sind in jeder Situation mitreißend. (…) Sehr sehenswert!«

Mehr lesen ...

Friedrich Spangemacher, OPUS Kulturmagazin

»Die textintensive Oper verzichtet auf gestelzte Rezitative, was sie besonders kinderfreundlich macht.
Alle Protagonisten agieren lebendig, und auch musikalisch ist die Familienoper dank griffiger Melodien leicht konsumierbar.«

Kerstin Krämer, Saarbrücker Zeitung

»Eine Märchenoper mit starker Botschaft und eine intime Inszenierung – fast wie beim Vorlesen zuhause.«

Mehr hören ...

Julia Becker, SR 1

La princesse arabe ou la vie retrouvée

VICTOIRE DE L'UTOPIE
Un amour impossible

 

Dans cet ancien conte arabe, la princesse Amirah tombe éperdument amoureuse du jeune pêcheur Jamil. Il est certes mauvais à l'école, mais il vante les mérites de ses harengs et de ses queues de thon d'une voix mélodieuse sur le marché. La princesse l'entend, elle qui doit supporter quotidiennement la voix éraillée du chanteur de la cour... Dès lors que la princesse observe plus attentivement le pêcheur, les dés sont jetés. Mais avant que les amoureux puissent vivre pleinement leur amour, ils doivent surmonter de nombreuses aventures et sont confrontés à de dures expériences. La chef d'orchestre et compositrice allemande Anna Sophie Brüning et l'auteure Paula Fünfeck ont créé cet opéra fabuleux dans le cadre d'un projet d'aide culturelle de la fondation Barenboim-Said à Ramallah en Palestine. Cette ville fait fréquemment la une et ne provoque certainement aucune association avec des images de conte de fée. C'est donc d'autant plus beau que les deux artistes soient parvenues à donner vie à cet opéra fabuleux avec des jeunes de la ville. La partition n'est pas nouvelle, il s'agit d'une œuvre presque tombée dans l'oubli, sortie de la plume de génie du compositeur espagnol Juan Crisóstomo de Arriaga, surnommé le « Mozart espagnol ». Cela n'a pas seulement des raisons pratiques, qui ont permis de créer l'opéra rapidement. En effet, l'Espagne était au XVe siècle le pays européen où les trois religions monothéistes cohabitaient en paix. Cela nous semble aujourd'hui tiré d'un conte de fée...et la poésie de cette histoire nous redonne espoir.

Après des études de droit, Benoît De Leersnyder opte pour une carrière artistique et suit une formation de chanteur à l'Académie de musique de Gand. Au fil de sa formation, il se découvre une passion pour la mise en scène. « La Princesse arabe » est la première production qu'il présente au Théâtre National de la Sarre.

Première


Alte Feuerwache

13.10.2019

Représentation


Alte Feuerwache


Dimanche, 27. Oct 2019, 16:00

Mardi, 29. Oct 2019, 11:00

Mardi, 12. Nov 2019, 11:00

Dimanche, 22. Déc 2019, 16:00

Dimanche, 29. Déc 2019, 16:00

Distribution


Direction musicale
Décors et costumes
Lumières
Répétitions scéniques
Répétitions chorale des enfants
Répétitions chorale des enfants

Amirah, la princesse
Jamil, un vendeur de poissons
Tante Safah/La jeune Safah
L'étranger / Prince de l'oubli scintillant
Ali, un enfant
3ème servante
Chorale des enfants du Théâtre National de la Sarre
Orchestre National de la Sarre