Don Carlos

DU CINÉMA POUR LES OREILLES
« Don Carlos » de Verdi – un thriller politique plus actuel que jamais

 

L'opéra de Verdi le plus joué en Allemagne avant 1933 : « Don Carlos ». Puis vient « Aïda ». Il est parfois si simple de résumer un siècle. « Don Carlos » retrouve toute son actualité : jeux de pouvoir de l'Establishment autour du roi Philipp II, blocage des réformes et sentiments déçus se mêlent pour faire un cocktail tragique ayant un impact mortel. Elisabeth, qui aime le prince Carlos, épouse pour des raisons d'état le père de ce dernier. Les nobles réformistes ne parviennent pas à s'imposer face au grand inquisiteur tout puissant. Le compositeur Verdi a basé son opéra sur le drame de Friedrich Schiller comme un grand thriller politique, qui obtiendrait de nos jours les meilleurs résultats d'audience sur Internet. Mais il s'agit ici bien d'un opéra : l'action est densifiée en quelques instantanés et concentrée encore dans la musique, comme sous une lentille grossissante. Richard Wagner avait ses difficultés avec Verdi, notamment parce que les orchestres italiens, pour lesquels le collègue italien composait, étaient plus petits que les ensembles de luxe à Dresde ou Munich. C'est pourtant exactement la raison pour laquelle « Don Carlos » est si authentique : la caste dirigeante est dépeinte austère et abrupte avec des collages d'instruments à vent archaïques et sans le velouté des instruments à corde. Au contraire, un violon solo suffit à esquisser les soupirs de jeunes amants. Nul besoin de pathos pour émouvoir, l'imagination suffit. Et ici « on y voit aussi avec les oreilles » !

Roland Schwab a ouvert la première saison sous la direction du nouvel administrateur général Bodo Busse avec sa  mise en scène de « Guillaume Tell » de Rossini. Les productions du metteur en scène originaire de Munich sont considérées comme figuratives et très émotionnelles. Il a suivit sa formation sous la direction de Götz Friedrich à l'École supérieure de musique et de théâtre à Hambourg.

Première


Théâtre National

24.01.2020

Représentation


Théâtre National

In französischer Sprache mit deutschen und französischen Übertiteln

Vendredi, 24. Jan 2020, 19:00

Samedi, 01. Fév 2020, 19:00

Dimanche, 09. Fév 2020, 18:00

Mardi, 11. Fév 2020, 19:00

Samedi, 15. Fév 2020, 19:00

Jeudi, 27. Fév 2020, 19:00

Dimanche, 01. Mars 2020, 14:30

Dimanche, 15. Mars 2020, 18:00

Mercredi, 01. Avr 2020, 19:00

Dimanche, 12. Avr 2020, 18:00

Samedi, 18. Avr 2020, 19:00

Samedi, 25. Avr 2020, 19:00