Le chevalier à la rose

GÂTEAUX, TANTINE, BISOUS MOUILLÉS
Pourquoi la musique nostalgique apporte consolation


La vie se compose de trois phases. Au cours de la phase un, on profite des fêtes de famille aggrémentées de délicieux gâteaux et de billets remis en douce par les tantes et oncles. Au cours de la phase deux, on envoie la famille au diable et on s'échappe, parfois pendant des décennies. Au cours de la phase trois, on retrouve ces tantes et ces oncles, cette fois aux enterrements. Il y a toujours des gâteaux, et on se cache pour verser une larme sur ce monde qui doit irrémédiablement sombrer. C'est de ce changement que parlent Strauss et von Hofmannsthal dans leur « Comédie en musique », comme est modestement nommé cet opéra au succès mondial. Octavian et Sophie incarnent ces jeunes gens qui sont à l'orée de leur vie d'adulte et ne comprennent pas (encore) leurs contemporains plus âgés. Octavian est amoureux de la Maréchale de 38 ans, déjà bien vieille à ses yeux, et Sophie doit épouser un balourd de baron ... Nous observons la comédie en souriant, car nous connaissons la sensation de cette transformation vers l'âge adulte. L'enfant en nous savoure le gâteau sucré, la femme ou l'homme en nous a peur des premiers enterrements. Aucune autre musique que ces valses et musiques enchanteresses désarticulées n'exprime avec plus d'empathie cette sensation. Dans la fosse d'orchestre on transpire, dans la salle on se délecte et sur scène on chante, et l'espace et le temps semblent se mêler comme par magie. Est-ce un rêve, est-ce possible ? Oui c'est possible, et de temps en temps, nous avons autant besoin de ce chevalier à la rose que de feuilleter avec nostalgie l'album photo.

Jakob Peters-Messer réalise des mises en scène dans presque tous les grands théâtres allemands, ainsi qu'en France, en Autriche, en Suisse, en Espagne et au Portugal. Plus de 20 000 spectateurs ont admiré en été 2016 sa mise en scène de « Tosca » lors des DomStufen-Festspielen à Erfurt, et l'Opéra de Bonn a montré son « Fidelio » lors du Festival international d'Opéra en Corée du Sud. Au cours de la saison précédente, Jakob Peters-Messer s'est présenté avec « Salomé » au public sarrois.

Première


Théâtre National

23.03.2019

Représentation


Théâtre National

En allemand, surtitré en allemand et français

Mardi, 26. Mars 2019, 18:30

Musikalische Leitung Roger Epple
Marschallin Valda Wilson
Faninal Stefan Röttig


Mercredi, 03. Avr 2019, 18:30

Dimanche, 07. Avr 2019, 18:00

Samedi, 20. Avr 2019, 18:30

Vendredi, 03. Mai 2019, 18:30

Samedi, 11. Mai 2019, 18:30

Dimanche, 02. Juin 2019, 18:00

Mercredi, 12. Juin 2019, 18:30

Jeudi, 20. Juin 2019, 18:00

Distribution


Musikalische Leitung
Musikalische Leitung
Mise en scène
Répétiteur pour les choeurs

Baron Ochs auf Lerchenau
Octavian
Herr von Faninal
Sophie
Jungfer Marianne Leitmetzerin
Annina
Ein Polizeikommissar/Ein Notar
Haushofmeister der Feldmarschallin
Haushofmeister bei Faninal
Ein Wirt
Ein Sänger
In weiteren Rollen: Solisten des Opern- und Kinderchors
Saarländisches Staatsorchester
Opernchor und Kinderchor des Saarländischen Staatstheaters
Statisterie des Saarländischen Staatstheaters