# Bella Figura | Saarländisches Staatstheater

Bella Figura Chorégraphies de Jiří Kylián, David Dawson et Stijn Celis

Voix de presse


»Das begeisterte Publikum sah am Samstag drei abstrakte Kunstwerke, darunter die bisher extravaganteste Arbeit des Saarbrücker Ballettchefs Stijn Celis. (…) Zu bewegenden, meist getragenen barocken Klängen vollzieht sich in „Bella Figura“ eine Serie berückender Pas de deux. Viele Hebungen, pfeilgerade Achse, Arabesque-Figuren – neun Tänzer modulieren nahezu lupenreine klassische Moves in den Raum, zitieren plötzlich aber auch Menuett-Figuren und erzeugen eine majestätische, erhabene Atmosphäre.«

Saarbrücker Zeitung, 31. Oktober 2022, Cathrin Elss-Seringhaus

»Das wie immer glänzend disponierte saarländische Staatsballett bietet eine tadellose Perfomance, wunderbar anzuschauen, makellos, schiere Eleganz. Langer Beifall (...) In rasch wechselnden Auftritten solistisch, in Paaren und in Gruppen, verkörpert und interpretiert das Tanzensemble von Stijn Celis diese Musik in höchster Perfektion. (...)Es ist vielleicht die beste Arbeit, die Stijn Celis für Saarbrücken auf die Bühne gebracht hat, in jedem Fall aber ein echter Höhepunkt seines Schaffens.« Mehr lesen ...

OPUS-Magazin, 31. Oktober 2022, Kurt Bohr

 »Celis' ›Antikhthon‹ ist ein schillerndes, bis ins letzte Detail ausgefeiltes Gesamtkunstwerk. (...) Schlichtweg fantastisch und von tiefer Schönheit!« Mehr lesen ...

saartext, Oliver Sandmeyer, 31. Oktober 2022

Bella Figura Chorégraphies de Jiří Kylián, David Dawson et Stijn Celis

Qui souhaite se faire bien voir en Italie se doit de toujours faire « bella figura » : s'habiller avec goût, se présenter avec respect, maîtriser l'art de la communication. Dans la danse également, il est en réalité toujours question de « bella figura » : celui qui est sur scène doit présenter une chorégraphie attrayante, littéralement faire bonne figure en toute situation.

Dans le ballet « Bella Figura » de Jiří Kylián, on n’assiste pas seulement à une interprétation convaincante, mais cette œuvre, qui appartient depuis longtemps au répertoire mondial, est une célébration unique de la beauté ; sa création en 1995 compte parmi les moments de danse les plus envoûtants de l'histoire récente de la danse.

Le Ballet National de la Sarre présente ensuite « Faun(e) », duo primé de David Dawson, créé en 2009 à l'occasion du centenaire des Ballets russes, ainsi qu'une création de Stijn Celis. Le directeur de la danse de Sarrebruck a opté pour une partition remarquable : « Antikhthon » de Iannis Xenakis, commandée par le légendaire chorégraphe George Balanchine, mais jamais utilisée par ce dernier.

Première

29.10.2022, 19:30

Théâtre National

Représentation

Samedi, 03. Déc 2022, 19:30

Jeudi, 15. Déc 2022, 19:30

Mercredi, 21. Déc 2022, 19:30

Vendredi, 30. Déc 2022, 19:30

Samedi, 07. Jan 2023, 19:30

Distribution


Choreographie
Bühnenbild
Bühnenbild
Bühnenbild
Kostüme
Kostüme