• Mai
  • 01
  • 02
  • 03
  • 04
  • 05
  • 06
  • 07
  • 08
  • 09
  • 10
  • 11
  • 12
  • 13
  • 14
  • 15
  • 16
  • 17
  • 18
  • 19
  • 20
  • 21
  • 22
  • 23
  • 24
  • 25
  • 26
  • 27
  • 28
  • 29
  • 30
  • 31
  • Juin
  • 01
  • 02
  • 03
  • 04
  • 05
  • 06
  • 07
  • 08
  • 09
  • 10
  • 11
  • 12
  • 13
  • 14
  • 15
  • 16
  • 17
  • 18
  • 19
  • 20
  • 21
  • 22
  • 23
  • 24
  • 25
  • 26
  • 27
  • 28
  • 29
  • 30
  • Juil
  • 01
  • 02
  • 03
  • 04
  • 05
  • 06
  • 07
  • 08
  • 09
  • 10
  • 11
  • 12
  • 13
  • 14
  • 15
  • 16
  • 17
  • 18
  • 19
  • 20
  • 21
  • 22
  • 23
  • 24
  • 25
  • 26
  • 27
  • 28
  • 29
  • 30
  • 31

das Haus betreffend ffr Top-Meldung fr

Le « frein d'urgence fédéral » entre en vigueur : à partir du samedi 24 avril 2021 et jusqu'à nouvel ordre, aucune représentation n'aura lieu au Théâtre National de la Sarre.

Un véritable cauchemar : après une courte période optimiste après la réouverture du Théâtre National de la Sarre dans le cadre du « modèle sarrois » le 8 avril et six premières couronnées de succès, nous devons malheureusement annoncer aujourd'hui que nous fermons à nouveau nos portes au public à partir de demain, samedi 24 avril 2021. La loi modifiée sur la protection contre les infections et le « frein d'urgence fédéral » qui l'accompagne obligent le Théâtre National de la Sarre à prendre cette mesure drastique. Cette loi stipule que les institutions culturelles et de loisirs doivent fermer lorsque le taux d'incidence dépasse 100 - c'est le cas dans la plupart des comtés de la Sarre et dans la Communauté régionale de Sarrebruck.

« Nous sommes très déçus que la culture se voie une fois de plus attribuer un statut aussi désastreux par les politiciens fédéraux dans le cadre de la modification de la loi sur la protection contre les infections. Il n'y a pas de différenciation, trop peu d'expériences sont échangées et tout est mis dans le même sac, même les représentations en extérieur ne sont pas autorisées. Toutes les expériences positives des théâtres municipaux, nationaux ou privés allemands, avec leurs mesures de sécurité et leurs concepts d'hygiène complets, tant dans les coulisses que pour les spectateurs, ont été complètement ignorées. Les différents projets modèles ont montré que la culture est possible en temps de pandémie », déclare Bodo Busse, administrateur général du Théâtre National de la Sarre. La conscience de la culture semble se perdre chez de nombreux politiciens fédéraux. « Nous avons montré des moyens de sortir de l'enfermement culturel avec des tests négatifs quotidiens au Covid, la distanciation, des places assises réduites, des masques obligatoires même pendant les spectacles et une ventilation des salles avec un apport continu en air frais au plus haut niveau technique. Nous sommes prêts à prendre nos responsabilités et espérons que les chiffres baisseront rapidement », souligne Bodo Busse.

Malgré toutes les désillusions, il est également reconnaissant pour les 14 derniers jours, « au moins nous avons pu montrer presque toutes nos premières, et le public était tout simplement génial. » Lui et les employés du Théâtre National ont été très touchés de voir à quel point les visiteurs étaient heureux de la reprise des spectacles. Le directeur commercial, le professeur Matthias Almstedt, explique : « Le public a non seulement accepté sans se plaindre les exigences strictes en matière de sécurité pour se rendre au théâtre et les a appliquées de manière excellente, mais il nous a également motivés avec des mots tels que : "Nous nous sentons en sécurité dans le théâtre grâce aux mesures !" Ces expériences et le nombre gratifiant de plus de 2200 visiteurs nous remplissent d'une immense gratitude ! »

Le Théâtre National de la Sarre essaie de se préparer à toutes les éventualités et a donc filmé les répétitions des premières en cas de besoin. « Au début du mois de mai, nous présenterons les enregistrements des premières sur notre scène numérique. Le public peut d'ores et déjà s'attendre à des pièces fantastiques dans tous les genres et dans de nouveaux formats interactifs », promet Bodo Busse.

Matthias Almstedt précise que la billetterie est également fermée au public, mais qu'elle reste joignable les mardis et vendredis par téléphone au +49 (0)681 3092-486 ou par e-mail à l'adresse kasse@staatstheater.saarland.

La direction du théâtre souligne que les nouvelles dates d'ouverture possibles ne seront communiquées que lorsque des informations réellement fiables pourront être données à leur sujet.

image-12386