6ème concert symphonique Errances

Jean Sibelius (1865–1957)  Valse triste op. 44 Nr. 1, aus der Musik zur »Kuolema«
Camille Saint-Saëns (1835–1921)  Klavierkonzert Nr. 5 op. 103 (»Das Ägyptische«)
Jean Sibelius (1865–1957)  Sinfonie Nr. 6 d-Moll op. 104

6ème concert symphonique Errances

Jean Sibelius (1865–1957)  Valse triste op. 44 Nr. 1, aus der Musik zur »Kuolema«
Camille Saint-Saëns (1835–1921)  Klavierkonzert Nr. 5 op. 103 (»Das Ägyptische«)
Jean Sibelius (1865–1957)  Sinfonie Nr. 6 d-Moll op. 104

« La Sixième Symphonie a un caractère sauvage et passionné. Lugubre avec des contrastes pastoraux (...) »
Sibelius 1918 à son ami Axel Carpelan

Sibelius a développé son propre style hors des sentiers battus, résistant à toute influence étrangère. C’est ainsi que son empreinte personnelle est devenue le style national finlandais. Nous percevons la musique de Sibelius comme « finlandaise », et croyons entendre les forêts, les montagnes et les lacs de Finlande dans ses œuvres, mais se limiter à cela restreint la véritable dimension de son œuvre créatrice.

Saint Saëns a suivi l’errance de son époque et y a trouvé un enrichissement de la vie : « Vous montez sur un bateau ; vingt-quatre heures après vous débarquez à Alger ; là règnent le soleil, le vert, les fleurs, la vie. » Son « Concertoégyptien » reflète ce voyage oriental, atteignant en musique l’Extrême-Orient. L’un des passages est une chanson d’amour nubienne qu’il avait entendue, chantée par des bateliers sur le Nil. L’ingéniosité et l’univers sonore inhabituellement exotique ont valu à Saint Saëns un succès grandiose lors de la première à Paris en 1896.


Palais des Congrès

Représentation

Dimanche, 10. Avr 2022, 11:00

Lundi, 11. Avr 2022, 19:30

Distribution