das Haus betreffend ffr Top-Meldung fr

    « Macbeth Underworld » de Pascal Dusapin présente sa première allemande et « Ophelia » de Sarah Nemtsov sa création à Sarrebruck

    Deux nouvelles œuvres de théâtre musical contemporain seront mises en scène au Théâtre National de la Sarre au fil des prochaines saisons : l'opéra « Macbeth Underworld » de Pascal Dusapin fêtera sa première allemande à Sarrebruck au cours de la saison 2020/2021 (première le 6 février 2021), suivie deux saisons plus tard par la première mondiale de « Ophelia » de Sarah Nemtsov (première en mai 2023). Les deux opéras mettent l'accent sur des personnages de drames shakespeariens, vus sous un angle jusqu'alors inconnu : dans « Macbeth Underworld », le roi d'Écosse et Lady Macbeth, bannis en enfer, reviennent sur leurs méfaits, et dans « Ophelia », le sujet est éclairé du point de vue du personnage principal démultiplié.

    Les deux compositeurs sont également « Artist in Focus » de la saison respective : dans le cadre de la première ou de la création, d'autres compositions des domaines du concert, du Lied et de la musique de chambre sont également incluses dans le programme - une occasion de découvrir l'œuvre de Dusapin et de Nemtsov sous toutes ses facettes.

    MACBETH UNDERWORLD:
    PLONGER DANS LES ABÎMES LES PLUS PROFONDS DE L'ÂME HUMAINE

    En matière de composition d'opéra, le compositeur français Pascal Dusapin est depuis longtemps considéré comme un « ancien » : il compte désormais huit opéras sur la liste de ses compositions. Principalement sur la base de tragédies, des œuvres très personnelles, mystérieuses et innovantes ont vu le jour, notamment « Roméo et Juliette », « Medeamaterial », « Faustus. The Last Night » et « Penthesilea ». Avec son dernier opéra « Macbeth Underworld », Dusapin plonge au plus profond des abîmes de l’âme humaine et crée sur une musique extrêmement complexe, scintillante et incroyablement versatile, une œuvre tâchée de sang, une parabole sur le thème de la soif de pouvoir de l’être humain.

    Macbeth, qui monte sur le trône écossais après en avoir tué le roi, meurt lui-même d’une mort violente après un règne de terreur sur le royaume d’Écosse. Macbeth et sa Lady observent leurs méfaits à partir du monde souterrain où ils se trouvent. Personne n’a jamais traité Shakespeare comme Dusapin, et « nul besoin d’être une sorcière pour prédire le couronnement de ce ›Macbeth‹ dans l’opéra de demain », comme l’écrivait un quotidien bruxellois au lendemain de la première.

    Bodo Busse, administrateur général du Théâtre National de la Sarre  a obtenu les droits de la première allemande pour la saison à venir : « Depuis de nombreuses années, je suis avec une grande fascination l'œuvre aux multiples facettes de Pascal Dusapin, que je considère comme l'un des grands compositeurs de notre époque. Ses œuvres scéniques en particulier, avec leur profondeur psychologique et mythologique et leur musique pour voix humaine éblouissante, puissante et merveilleusement écrite, sont la preuve que l'opéra n'est pas une forme artistique révolue. Lorsque je me suis intéressé au cycle des opéras shakespeariens des XXe et XXIe siècles pour le Théâtre National de la Sarre, que nous avons déjà commencé avec succès avec « Der Sturm » de Frank Martin, j'ai immédiatement demandé les droits pour la première allemande de la nouvelle mise en scène shakespearienne de Dusapin. »

    « Macbeth Underworld » arrive sur scène en coproduction avec Les Théâtres de la Ville de Luxembourg : le 6 février 2021, l'opéra fêtera sa première allemande sur la scène du Théâtre National de la Sarre, et le 12 mai 2021, l'opéra sera représenté au Grand Théâtre Luxembourg.

    OPHELIA:
    LA COMMANDE DE COMPOSITION À SARAH NEMTSOV PAR LE THÉÂTRE NATIONAL DE LA SARRE EST SUBVENTIONNÉE PAR LA FONDATION DE MUSIQUE ERNST-VON-SIEMENS

    La Fondation de musique Ernst-von-Siemens subventionne la commande du Théâtre National de la Sarre à la compositrice allemande Sarah Nemtsov pour l'opéra « Ophelia ».

    « Je suis très heureux que la célèbre Fondation de musique Ernst-von-Siemens soutienne notre projet. C'est une merveilleuse reconnaissance de l'excellent travail du théâtre musical et cela nous donne encore plus de force et de motivation dans la mise en œuvre », déclare l’administrateur général Bodo Busse. La Fondation de musique Ernst-von-Siemens a été créée en 1972 par Ernst von Siemens, petit-fils du fondateur de la société Werner von Siemens. Elle a commencé ses travaux début 1973 et, depuis lors, la fondation décerne chaque année le prix de la musique Ernst-von-Siemens à un compositeur, un interprète ou un musicologue qui a apporté une contribution exceptionnelle à la scène musicale internationale.

    En 2020, la Fondation de musique Ernst-von-Siemens attribue un total de 3,6 millions d'euros, dont la majorité est consacrée au soutien de projets de musique contemporaine dans le monde entier. En plus des commandes de compositions, la fondation subventionne des concerts et des séries d'événements, ainsi que des concours, des académies et des ateliers lors lesquels de jeunes musiciens, compositeurs et chefs d'orchestre démontrent leurs compétences et apprennent auprès de maîtres renommés.

    L'opéra « Ophelia » sera joué dans d'autres théâtres après sa première au Théâtre National de la Sarre en mai 2023. Pour « Ophelia », basé sur la tragédie « The Tragicall Historie of Hamlet, Prince of Denmarke » de William Shakespeare, l'écrivain allemand Mirko Bonné, maintes fois récompensé, et Sarah Nemtsov rédigent une version abrégée et condensée du texte dramatique original anglais en allemand ou dans diverses autres langues. Des extraits en anglais seront retraduits et leur contenu sera approfondi. Bodo Busse s’exprime en ces termes : « L'idée dramaturgique de base est de réécrire le texte dans la perspective d'une Ophelia démultipliée, qui ne se résigne pas, mais développe des modèles alternatifs de résolution des conflits au sein des manipulations qui l'entourent. »

    Parallèlement aux représentations, il y aura des projets pédagogiques de théâtre et un symposium sur le théâtre musical européen actuel. Dans le cadre de la production, d'autres compositions de Sarah Nemtsov dans les domaines du concert, du Lied et de la musique de chambre seront incluses dans le programme, qui seront présentés au Théâtre National de la Sarre au cours de la saison 2022/2023 dans la série « Artist in Focus ».

    image-8038